Centrafrique: la violence a fait plus de 100 morts

Partager cet Article

Auteur:

BANGUI, République centrafricaine — La violence des derniers jours en République centrafricaine a fait plus de 100 morts et chassé des milliers de personnes de chez elles, selon la Croix-Rouge et l’ONU.

La Croix-Rouge fait état d’un bilan de 115 morts et plus 50 blessés dans la ville de Bangassou, dans le sud-est du pays.

Un responsable local de l’organisation humanitaire dit que 37 corps ont été enterrés et que les funérailles se poursuivent.

Des centaines de miliciens chrétiens ont attaqué la ville et la base voisine de l’ONU la fin de semaine dernière. Une trentaine de personnes auraient alors été tuées.

La mission onusienne prévient que les tensions se sont propagées jusqu’à la ville de Bria, dans le nord du pays, où des combats entre miliciens chrétiens et musulmans ont fait au moins cinq morts et 29 blessés mardi. Les Casques bleus sont intervenus pour séparer les belligérants.

La mission onusienne en Centrafrique témoignait mardi d’un bilan de 130 morts, tandis que plus de 15 000 personnes auraient été déplacées. On compte six Casques bleus parmi les victimes.

Le haut commissaire des Nations unies pour les droits de la personne a dit qu’il est «extrêmement inquiétant» de voir des affrontements interconfessionnels éclater dans des secteurs qui avaient auparavant été épargnés par la violence.

L’ONU dit que 7200 personnes ont fui Bangassou pendant que 8500 autres faisaient de même à Alindao, où une centaine de personnes pourraient avoir été tuées.

Centrafrique: la violence a fait plus de 100 morts

Commentaires clos