Festival « Ecrans Noirs » à Brazzaville

Partager cet Article

Auteur:

Mots-clefs:

En tout, 52 productions ont été soumises à l’examen des membres de la commision de sélection du Fonds francophone de production audiovisuelle du sud, dont 12 ont été agréées.
Ces productions qui concernent les films de long métrage, de fiction et de documentaire, vont bénéficier d’un financement de ce fonds de 45.000 euros. Elles ont été sélectionnées sur la base de qualité artistique, d’implication technico-artistique et la faisabilité administrative.
A l’issue de ctete deuxième rencontre cinématographique, le directeur du cinéma et des médias à l’Agence de la Francophonie, M. Jean-Claude Crépeau, qu’il l’a présidée, a déploré la non représentation de projets audiovisuels des professionnels du Congo. Il a souhaité que la commission de sélection soit submergée de projets des cinéastes congolais à la prochaine réunion de Brazzaville qui se tiendra dans deux ou trois ans.
Son organisme, a-t-il dit, a beaucoup travaillé sur ce projet depuis plus d’une année. Il a ajouté que la réunion de Brazzaville était une occasion de s’imprégner des réalités de la production audiovisuelle au Congo afin de tenter d’apporter sa pierre aux efforts que déploient les pouvoirs et les créateurs locaux pour relancer la production cinématographique et audiovisuelle dans ce pays.
M. Crépeau a fait savoir que le fonds francophone de production audiovisuelle du sud, avait en quize ans, financé environ 1200 projets originaux de création soit 2.500 heures de diffusion dans les alles de cinéma et sur les écrans de télévision.
Ce fonds est un mécanisme qui a été mis en place en 1998 à l’issue du 2è sommet des chefs d’Etat et de gouvernement des pays francophones qui avait eu lieu à Québec et avait décidé de créer un mécanisme de soutien à la production des images dans les pays francophones.
La 3è réunion de la commission se tiendra à Djibouti en janvier 2004.

Pays:

Source:

Commentaires clos