Forum panafricain des TIC : Microsoft explique son projet de renforcement des capacités des ONG

Partager cet Article

Auteur:

Mots-clefs:

A l’occasion du forum panafricain des TIC, Microsoft par le biais de son vice-président, Michaël Rawding, a organisé une conférence de presse, mardi 22 avril 2008 à Ouagadougou. Objectif : expliquer le programme de renforcement des capacités des ONG dans les domaines des technologies et des compétences.
En vue de promouvoir le développement socio-économique de l’Afrique, Microsoft a décidé de toucher les ONG et organisations de la société civile à travers un programme de renforcement des capacités et de compétences de ces structures. Ce programme a été expliqué aux journalistes afin qu’ils s’en imprègnent. Selon le vice-président de Microsoft, Michaël Rawding, ce programme basé sur le développement technologique permet aux ONG de profiter des avantages des TIC dans la mise en œuvre de leurs activités. Ce programme exécuté actuellement au Brésil où il a eu un franc succès selon le conférencier, sera exécuté par le biais de l’Académie de l’éducation pour le développement. Il se réalisera, selon Robert Shwere de cette académie, sur trois domaines. A savoir, l’extension des compétences dans le domaine de l’éducation pour le développement, l’utilisation des services de support informatique, la préparation aux nouvelles technologies par le e-readiness. Pour y arriver, Microsoft établira des partenariats avec des ONG locales en Afrique du Sud en attendant de l’étendre à des centres d’excellence régionaux.
Pour l’instant, les centres à l’étude sont ceux du Ghana, du Kenya et du Sénégal. Pour le conférencier, ce programme ambitieux a l’avantage de favoriser l’employabilité de la jeunesse. Dans la mise en œuvre, le programme va bénéficier d’un facilitateur qui viendra du Brésil pour former les sélectionnés sur des applications, le leadership, le réseautage professionnel, la résolution des conflits par la communication. A la suite des conférenciers, les journalistes ont soulevé des préoccupations portant sur la date de la mise en œuvre du programme en Afrique et les conditions que doivent remplir les ONG pour bénéficier de ce partenariat avec Microsoft. Concernant la date, Robert Shwere a confié qu’ils sont en train de chercher à établir des partenariats afin que le programme soit lancé en temps opportun. Quant aux conditions à remplir, Microsoft étudiera l’évolution et la pertinence des domaines d’intervention des ONG avant de les accepter en fonction des résultats de chacune de ces ONG.

Daouda Emile OUEDRAOGO
daouda.ouedraogo@sidwaya.bf

Pays:

Source:

Commentaires clos