Le gouvernement accuse la Thaïlande d’avoir envahi un autre temple

Partager cet Article

Auteur:

Mots-clefs:

Bangkok nie toute incursion sur le territoire cambodgien dans la province d’Oddar Meanchey.
70 soldats thaïlandais auraient pénétré sur le site du temple de Ta Moan Thom, dans la province d’Oddar Meanchey, a indiqué le vice-commandant de la protection des frontières Sim Sokha.

« Les troupes thaïlandaises ont indiqué qu’elles ne se retireraient que lorsque le conflit frontalier de Preah Vihear sera résolu », a affirmé Sim Sokha à l’agence Associated Press.

La Thaïlande a, de son côté, nié toute nouvelle incursion en territoire cambodgien. Bangkok a affirmé que les mouvements de troupes dans le district de Surin n’avaient rien d’inhabituel.

Le porte parole du gouvernement Khieu Kannaridh a reconnu la présence de militaires thaïlandais sur le territoire, tout en essayant de calmer le jeu.

« La Thaïlande veut profiter de Preah Vihear pour résoudre tous les problèmes frontaliers à la fois, a-t-il déclaré. Il faut laisser le Comité paritaire chargé de la frontière entre la Thaïlande et le Cambodge faire son travail. »

« Au sujet de cette frontière, nous sommes dans notre droit », a-t-il ajouté, avant d’expliquer que la priorité des pouvoirs publics était la formation d’un nouveau gouvernement.

Le temple de Ta Moan Thom date du 13e siècle et est situé à 470 kilomètres au nord-ouest de Phnom Penh environ. Joint au téléphone par Cambodge Soir Hebdo, Ho Bunthy, commandant adjoint permanent du site de Ta Moan Thom a indiqué qu’ "soixantaine de soldats thaïlandais ont pris position 70 mètres devant le temple. Ils sont donc clairement sur notre territoire national".

D’autre part, les militaires des deux pays se font face devant un autre temple, celui de Ta Krabey, situé à 16 km de Ta Moan Thom. Les Thaïlandais s’y seraient déployés, suite à un mouvement de troupes cambodgiennes.

A.L.G. et L.D.

Pays:

Source:

Commentaires clos