Rupert Skilbeck démissionne

Partager cet Article

Auteur:

Mots-clefs:

L’avocat britannique, directeur de la section d’appui à la défense du Tribunal des Khmers rouges, va prendre de nouvelles fonctions à New York.
Rupert Skilbeck, directeur de la section d’appui à la défense du Tribunal Khmers rouges, a présenté sa démission, indique le « Cambodia Daily » du lundi 4 août.

L’avocat britannique va assumer de nouvelles fonctions à l’Open Society Justice Initiative à New York, organisation juridique basée à New York qui avait vivement critiqué, en février, les dysfonctionnements du TKR, faisant état d’un système de corruption organisé au sein du tribunal.

Interrogé par le « Cambodia Daily », Rupert Skilbeck a félicité le tribunal pour ses récentes avancées, notamment dans le cadre de l’audience de Ieng Sary par les chambres préliminaires.

« Le mois dernier, nous avons discuté pendant quatre jours des définitions de l’amnistie, de la double incrimination et de la grâce. Ce n’est pas un mince exploit, et c’est la première fois que cela arrive au Cambodge. Pour être honnête, personne n’assistera à quelque chose comme cela dans beaucoup de pays en voie de développement », s’est-il félicité.

Par ailleurs, les Nations-Unies ont entamé à New York l’examen d’accusations de corruption, a informé Knut Rosandhaug, vice directeur de l’administration du TKR. Selon lui, le secrétariat des Nations Unies serait en possession d’informations « concrètes » sur des rétrocessions de salaires imposées aux employés du TKR.

Le 25 juin, rappelle le « Cambodia Daily » du 5 août, une note a été transmise aux employés du TKR par le directeur de l’administration Sean Visoth, indiquant que de « nouvelles accusations » de corruption avaient été rapportées.

A.L.G.

Pays:

Source:

Commentaires clos