Le Parlement européen pour le retour des Chagossiens dans leurs îles

Partager cet Article

Auteur:

Mots-clefs:

Dans une résolution adoptée le 25 mars dernier, le Parlement européen reconnaît la souffrance des Chagossiens " who have been forcibly removed from their islands " durant la période allant de 1969 à 1972. Les députés européens estiment que the " Union should work towards trying to find a solution " pour que les Chagossiens puissent rentrer définitivement dans leurs îles natales.

Ces déracinés des trois îles formant l’archipel des Chagos – Diego Garcia, Peros-Banos et Salomon – vivent dans la pauvreté à Maurice et aux Seychelles, relève le Parlement européen. " Je suis très ému par cette prise de position du Parlement européen en faveur des Chagossiens ", a déclaré hier soir au Mauricien Olivier Bancoult, leader du Groupe réfugiés Chagos (GRC). " C’est encore une gifle magistrale que donnent les députés européens au gouvernement britannique ", note-t-il.

Le GRC, affirme notre interlocuteur, reprendra cette prise de position des députés européens lors de sa déposition devant la Cour européenne des Droits de l’Homme. Cette instance est saisie de l’examen préliminaire d’une demande concernant le dédommagement des Chagossiens pour le dommage moral qu’ils ont subi. " Nous sommes encore plus déterminés à mener notre combat parce que la majorité des natifs des Chagos ont atteint un âge avancé. Avant que ceux qui sont toujours en vie ferment les yeux, il faut qu’ils apprennent la très bonne nouvelle. Nous gardons espoir que ce combat pour un retour définitif sera gagné ", dit-il.

Rappelons que le GRC a entrepris depuis 2004 des démarches devant la Cour européenne des Droits de l’Homme afin de demander à la Grande Bretagne de dédommager les Chagossiens pour toute la misère morale et l’injustice subies pour avoir été expulsés de l’archipel. Cependant, la Cour européenne avait souhaité attendre que les procédures en cours devant la justice britannique soient complétées. Ce qui a été le cas l’année dernière, lorsque la Chambre des Lords a donné gain de cause au gouvernement britannique concernant le décret interdisant aux Chagossiens de retourner aux Chagos. Le gouvernement britannique a jusqu’au 12 juin prochain pour soumettre ses observations.

Pays:

Commentaires clos