Tunisie : Un référentiel politique et moral

Partager cet Article

Auteur:

Mots-clefs:

La promotion de l’Homme, sa dignité et ses droits vitaux a été et demeure la principale directive que ne cesse de donner le Chef de l’Etat à tous les responsables.

L’action de proximité ne négligeant aucun détail de la vie quotidienne des citoyens trouve, en effet, chaque fois, une nouvelle illustration dans les décisions et les orientations présidentielles prenant en charge les préoccupations spécifiques de chaque région, de chaque catégorie et de chaque génération.

Socle solide du référentiel politique depuis le Changement, la dimension sociale de l’œuvre de développement en Tunisie se nourrit d’une vision hors du commun qui s’est traduite à travers un faisceau puissant de programmes, de mécanismes et d’institutions qui visent à offrir à chaque Tunisien, partout où il se trouve, une source de revenus pour en faire un acteur majeur de développement, c’est-à-dire un créateur de richesse, d’emploi et de prospérité.

Grand visionnaire, le Président Ben Ali a, dès l’aube du Changement, uni, réconcilié et fédéré les Tunisiens autour d’un projet de civilisation où la solidarité n’est ni un slogan, ni une occasion sporadique et encore moins une aide circonstantielle.

La solidarité est, dans la vision présidentielle, une valeur morale et éthique destinée à réguler l’œuvre de développement.

Convaincu, en effet, que toute œuvre demeure vulnérable et dérisoire tant qu’elle ne se fixe pas des garde-fous moraux, le Président Ben Ali a, dès l’aube du Changement, placé la solidarité en tant que valeur nationale, culturelle et morale destinée à consacrer l’égalité des valeurs qui s’applique à l’école, au travail, dans l’entreprise, l’administration, tout comme dans la cité, le village, aux familles nécessiteuses, aux personnes à besoins spécifiques et même à ceux qui, pour une raison ou pour une autre, peinent à trouver leur place dans la société.

Dans ce contexte, en recevant, vendredi, le ministre des Affaires sociales, de la Solidarité et des Tunisiens à l’étranger, le Président Ben Ali s’est intéressé aux programmes de sécurité sociale, aux préparatifs concernant le retour des Tunisiens à l’étranger et les programmes destinés à leurs enfants, au programme des festivités pour la célébration, le 29 mai, de la Journée nationale des handicapés…

Le Chef de l’Etat a donné, à cette occasion, ses directives en vue d’améliorer les services rendus aux citoyens.

Au fait de la vie de son peuple, proche de ses préoccupations légitimes et à l’écoute de ses aspirations profondes, le Président Ben Ali multiplie les interventions pour améliorer les conditions de vie des Tunisiens et leur offrir les meilleurs atouts pour travailler plus et mieux, pour innover, pour se distraire et pour mieux vivre.

La politique de proximité, le suivi présidentiel permanent de tous les dossiers de développement et les visites inopinées qu’effectue le Chef de l’Etat pour appréhender la vie quotidienne des Tunisiens constituent autant d’initiatives présidentielles pionnières qui ont totalement métamorphosé le paysage de la Tunisie et transformé le cadre et les conditions de vie de centaines de milliers de familles confinées jadis dans un mode de vie précaire.

Les choix présidentiels ont permis à notre pays de braver les facteurs exogènes de développement et de réaliser des records à tous les niveaux.

A l’heure où l’humanité traverse des crises inédites et des mutations douloureuses, la Tunisie brille aujourd’hui par ses performances remarquables où le chômage régresse, la pauvreté est en net recul, la compétitivité de nos entreprises s’améliore, le rythme de croissance poursuit une courbe ascendante, le bien-être des Tunisiens se consolide, l’investissement s’accélère, la qualité de la vie s’élargit, les salaires augmentent sans interruption, la vie politique se diversifie et s’enrichit et la Tunisie conforte sa voix, ses positions et son rayonnement.

Ces résultats probants portent le sceau d’une vision exceptionnelle où l’homme est au cœur d’une action inlassable à travers un modèle de développement durable et équitable fondé sur la bonne gouvernance, l’exploitation judicieuse des potentialités, la responsabilité collective, une approche anticipative toujours au rendez-vous des grandes mutations et une parfaite symbiose entre un Président et son peuple.

M.M.

Pays:

Source:

Commentaires clos