Burkina Faso / Journées théâtrales de Carthage : L’or pour la palestine

Partager cet Article

Auteur:

Mots-clefs:

Le rideau est tombé hier sur la XIe session des Journées théâtrales de Carthage, une session qui aura opté pour la mise en valeur des œuvres des jeunes talents arabes et africains.

Le palmarès qui n’a pas manqué de susciter, comme dans tous les festivals à consécration, des réactions controversées, est allé, à notre sens, dans cette direction privilégiant, à tort ou à raison, des pièces caractérisées par un effort et un souci de recherche, une volonté de proposer un discours théâtral innovateur.

La lecture du palmarès qui revêt d’or la participation palestinienne révèle en tous les cas un désir des membres du jury de répartir les prix sur le maximum de pièces en compétition puisqu’aucune n’a reçu plus d’une distinction.

Voici, par ailleurs, le palmarès.

— Prix de la meilleure interprétation masculine : Samir Bouanani de l’Algérie pour son rôle dans Nassine wa salatine

— Prix de la meilleure interprétation féminine : Sandra Madhi de la Jordanie pour son rôle dans Rêveries de Ouahrani

— Prix de la meilleure technique : Guerre sur le balcon (Liban)

— Prix spécial du jury : F’ame (Sénégal)

— Tanit de bronze : Don du propriétaire (Cameroun)

— Tanit d’argent : Tournesol (Tunisie)

— Tanit d’or : Histoires sous l’occupation (Palestine)

Pays:

Source:

Commentaires clos