RDC : La MONUSCO exige un calendrier global pour financer le processus électoral

Partager cet Article

Auteur:

Mots-clefs:

 

Forum des As –  vendredi 6 juin 2014 –

Le face-à-face avec la presse le mercredi 4 juin à la MONUSCO a porté essentiellement sur le point de vue du team des envoyés spéciaux concernant le calendrier électoral publié par la CENI.

 La communauté inter-nationale est prête à soutenir le processus d’électoral en RDC, à une seule condition : que le calendrier global soit présenté », a déclaré le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies en RDC au cours de cette rencontre.
Et Martin Kobler de souligner :  » un calendrier global va nous permettre de déterminer la hauteur de notre financement. Nous voulons donner une chance à ce processus pour qu’il y ait des élections libres, pacifiques, démocratiques et transparentes « . Pour le patron de la MONUSCO, le mode de scrutin ne concerne pas la communauté internationale, car elle estime que la RDC est un pays souverain.  » Nous voulons des élections bien préparées, justes et crédibles « , a précisé Martin Kobler.

LA MONUSCO TRES ENGAGEE AUX COTES DES FARDC POUR LA REDDITION DES FDLR
Abordant la question sur la reddition des éléments FDLR, le représentant de Ban Ki-Moon en RDC a fait savoir que le soutient de la MONUSCO à ces opérations est sans faille.  » Tout sera mis en œuvre pour que ces opérations soient un succès « , a-t-il renchéri. « Pour ceux qui vont se rendre volontairement, leur reddition se fera dans des bonnes conditions pour permettre à ceux qui hésitent de suivre les pas. Les combattants et leurs dépendants seront démobilisés avec plus de soins « , a-t-il ajouté.
Toutefois, Martin Kobler a affirmé que l’opération militaire est maintenue pour la traque des combattants FDLR.  » Nous leur donnons encore la chance de se présenter le plus tôt possible. Nous tendons vers le dernier virage, ça se compte en jours et non en semaines « , a-t-il martelé. La MONUSCO travaille ensemble avec les FARDC pour la planification de ses opérations, a-t-il fait savoir.
Selon Martin Koblër, la reddition de 100 combattants constitue une première étape. Le team des envoyés spéciaux appellent à la complète reddition de tous les combattants et hauts gradés FDLR dans les prochains jours, a-t-il poursuivi. Il n’a pas toutefois manqué de saluer l’implication de la SADC dans la traque des FDLR.
Ensuite, le RSSG des NU a fait remarquer que l’extradition des combattants FDLR qui ont commis des graves crimes contre l’humanité à la justice internationale, ne se négocie pas. Les envoyés spéciaux ont apprécié les efforts menés par les FARDC dans les combats contre les éléments des ADF/Nalu, a-t-il évoqué.
Pour terminer, Martin Kobler s’est dit impressionné par l’initiative du Forum de l’Espoir de la jeunesse qui s’est tenue au Burundi. Ce forum a permis aux jeunes de quatre pays (RDC, Rwanda, Burundi et Ouganda) d’exprimer leur volonté pour la paix. MAMOU

 

Pays:

Source:

Commentaires clos