Bénin : 43è championnats du monde de scrabble : Le Bénin remporte le titre mondial

Partager cet Article

Auteur:

Mots-clefs:

Julien Affaton, c’est son nom, a réussi à définitivement vaincre le signe indien, après  trois finales perdues en 2011, 2012 et 2013, du Poulidor du scrabble ce jeudi 07 août en remportant le titre de Champion du Monde de scrabble Classique. Il a battu en finale le Gabonais Schélick Ilagou Rekawé par le score sans appel de deux buts à Zéro, sur les trois manches prévues.
Il convient de préciser que les Championnats du Monde de scrabble francophone qui se jouent alternativement en France, Belgique, Canada, Suisse et en Afrique sont une occasion d’un grand rassemblement de milliers de scrabbleurs à travers la Francophonie venus de plus de vingt(20) pays y compris l’Angleterre et l’Italie. Ces championnats se déroulent sur une dizaine de jours avec plusieurs épreuves dont le championnat du monde de scrabble classique est l’une des plus prestigieuses. Au total 80 joueurs dont 9 béninois, 29 français, 9 belges, 9 gabonais, 7 burkinabés, 4 sénégalais, 4 québécois, 4 suisses, 2 camerounais, 1 togolais, 1 malgache et 1 roumain ont pris part à l’Epreuve du scrabble classique des 43èmes championnats du Monde de scrabble francophone. 1 dixième scrabbleur béninois, à, lui, officié en qualité d’arbitre.
La FéBeSc est affiliée à la Fédération Internationale de Scrabble Francophone. A ce titre, elle a pris part, depuis sa création, à douze (12) éditions sur 16 (seize) des championnats du Monde de Scrabble Francophone. L’absence aux éditions de 1997, 2004, 2007 et 2009, respectivement à Saint-Hyacinthe (Canada), Marrakech (Maroc), Québec et Mons (Belgique) étant principalement liée aux difficultés d’obtention de visas et aux contraintes financières. En effet, en termes de ressources financières, la FéBeSc s’appuie essentiellement sur la modeste subvention annuelle octroyée par le Ministère de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs (MJSL). La modicité de cette subvention ne permet pas de couvrir les activités majeures et le recours aux sponsors apparaît incontournable. Nonobstant ces conditions difficiles, La FéBeSc s’est particulièrement illustrée aux Championnats du Monde : de Neuchâtel (Suisse) en 2005, en occupant le 3ème rang dans la catégorie des jeunes, de Montreux (Suisse) en 2011, Montauban (France) en 2012 et Rimouski (Canada) en 2013 comme triple vice-champion du monde de scrabble classique. A Montreux, le palmarès a été singulièrement éloquent: le Bénin y a également remporté l’épreuve d’Open Classique et la 1ère place à l’épreuve Open duplicate des joueurs de Série 3. A Rimouski 2013, en occupant les 2èmes et 3ème rangs en Scrabble Classique, le Bénin a offert à l’Afrique tout entière les seuls titres que le continent a obtenus au cours de ces championnats du monde. Au plan africain, le Bénin s’est distingué en s’adjugeant trois des quatre podiums du 1er Festival International de Scrabble de Francophone de l’Afrique de l’Ouest, qui a eu lieu à Bamako, du 22 au 26 décembre 2011. Depuis 2005, le Bénin peine à rééditer son exploit dans la catégorie des jeunes, en raison de la pénurie de joueurs susceptibles de compétir valablement dans cette catégorie. D’où la nécessité de mettre un accent particulier sur le scrabble scolaire au travers du Projet << le Scrabble à l’Ecole >>, en vue d’une relève de qualité. Ce projet (cf. encadré) qui sera mis en oeuvre à titre expérimental dès la rentrée prochaine est plus que d’actualité au moment où le Bénin enregistre à Aix-les-Bains son plus grand titre de tous les temps et pour toutes disciplines confondues.

Pays:

Source:

Commentaires clos