Le Bénin, Patrie en danger : un sursaut s’impose !

Partager cet Article

Auteur:

Mots-clefs:

Le matinal
C’est un impressionnant arsenal politique qui est déployé samedi 4 octobre 2014 au Palais des congrès de Cotonou. Militants et personnalités politiques ont marqué de leur présence l’acte 1 de l’existence du mouvement pour un sursaut patriotique (Msp) , porté par le Professeur Mahougnon Kpakpo.  Mathurin Nago a, semble-t-il, trouvé le créneau idéal pour répondre à ses faux frères qui l’ont vendu. Cette mobilisation des personnalités présentes au congrès, témoigne à la fois d’une réponse politique et aussi de la matérialisation formelle de la rupture de certains leaders politiques avec leur alliance d’origine, Fcbe à laquelle ils ont appartenu jusque-là. Claudine Prudencio, Hélène Aholou Kèkè, Adidjatou Mathys, Candide Azannai et même l’actuel Secrétaire général Fcbe Sodokin Todjinou ont
tous réédité de façon officielle la fin du pacte avec le régime Yayi. La mélopée du dépit, de l’amertume, du regret a été entonnée sur tout le long, avec pour message fort, le départ sans ambages de l’actuel président le 6 avril 2016. Pour Hélène Aholou Kèkè, il s’agit très sincèrement de demander pardon à tout le peuple béninois pour s’être trompée sur le personnage Yayi Boni. Gaston Zossou quant à lui, trouve qu’il y a un jour mémorable où le malheur s’est abattu sur le Bénin. Ce jour, commente-t-il, c’est le 6 avril 2006. Candide Azannai trouve qu’avec ou sans les élections, le Président de la république Yayi Boni partira en avril 2016. Près d’une dizaine d’intervenants et près de deux heures d’interventions pour sonner la veille générale en vue de la défense des libertés démocratiques et l’instauration d’un climat de paix et d’unité. Le Président Mathurin Nago, dernier intervenant de la série, a remercié tous les militants ainsi que les leaders politiques pour leur attachement à la restauration d’un Etat de droit, de paix au Bénin. Il a appelé chaque Béninois à se lever pour conquérir, dans la paix, les libertés démocratiques chèrement acquises.
Hospice Alladayè

Pays:

Source:

Commentaires clos