Rapport UA sur le statut des femmes dans la guerre

Partager cet Article

Auteur:

Les filles enlevées au Nigeria en première page du rapport de l’UA sur le statut des femmes dans la guerre – L’envoyée spéciale de l’Union africaine (UA) sur les femmes et la paix, Bineta Diop, a entrepris une visite au Nigeria pour examiner la situation des adolescentes prises au piège dans les conflits, avec le statut des filles enlevées de Chibok au Nigeria en haut de son agenda.


La visite au Nigeria pour discuter de la situation des femmes en conflit avec de hauts responsables gouvernementaux précédera la présentation par l’envoyée spéciale d’un premier rapport sur ??le statut des femmes prises dans les conflits en Afrique centrale, en République Démocratique du Congo (RDC), au Nigeria et en Somalie.

‘Je prends cette mission au Nigeria en solidarité avec les femmes du Nord du Nigeria, à qui on a refusé l’éducation et manquent de chance de participer efficacement à l’agriculture’, a confié à la PANA Mme Diop avant de partir pour le Nigeria.

Elle a déclaré qu’assurer l’autonomisation des femmes, assurer que les filles ont l’égal accès à l’éducation fait partie de son mandat de renforcer la paix et la sécurité grâce à l’égalité des sexes.

‘L’Afrique a besoin de se développer en assurant qu’elle dispose d’un personnel qualifié, les filles ont les mêmes chances de devenir ingénieurs et les femmes peuvent participer efficacement à l’agriculture. Nous devons nous assurer que les femmes sont dans la lutte pour améliorer leur situation’, a souligné Mme Diop.

La visite au Nigeria de l’envoyée de l’UA intervient alors que le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) a publié lundi un rapport montrant que 15 millions d’enfants à travers le monde sont pris dans des conflits violents en 2014.

Selon les statistiques des Nations unies, plus de 600 enfants ont été tués et plus de 200 mutilés cette année et environ 12 mille enfants sont maintenant utilisés par les forces et groupes armés. En Centrafrique, 662 mille enfants sont hors de l’école à cause de la guerre dans ce pays.

Pays:

Source:

Commentaires clos