Guerre aux anglicismes à l’hôtel Château Laurier Québec

Partager cet Article

Auteur:

Un «mur de la francophonie» sera érigé au cœur de l’hôtel Château Laurier Québec alors que son président-directeur général, Alain Girard, se range derrière le maire Labeaume afin de «préserver et promouvoir» la langue française.

Ainsi, le mur, qui devrait se dresser dans l’entrée principale de l’établissement au début de l’année 2015, présentera des anglicismes fréquemment utilisés par les Québécois et les Francophones de même que «l’expression correcte» à privilégier.

«Il va de soi que l’hôtel Château Laurier Québec témoigne d’un engagement clair envers la préservation et la promotion de la langue française. Nous avons été interpellés par l’appel du maire qui s’est montré sensible à la préservation de la beauté de notre langue», a fait savoir Alain Girard par voie de communiqué.

Omniprésence d’anglicismes

À cet effet, le PDG de l’hôtel Château Laurier soutient que la «sortie» de Régis Labeaume, la semaine dernière, dans le cadre de sa plus récente mission économique à Bruxelles, a incité la direction «à attaquer de front cet enjeu». Alors «choqué» par l’utilisation d’anglicismes par les francophones d’Europe, le maire avait sommé Michaëlle Jean, fraîchement nommée à la tête de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), d’en faire une de ses priorités.

En appui au maire

M. Girard soutient que son équipe appuie la «volonté» du maire «de positionner Québec comme destination francophone en Amérique».

«Avec ce mur, nous souhaitons tout de suite poser un geste concret qui va de pair avec notre positionnement francoresponsable. Son but sera d’informer et d’éduquer, avec un ton très positif, nos visiteurs et même nos employés sur l’utilisation correcte de notre langue.»

Quant à la forme que pourrait prendre le «mur de la francophonie», il est encore trop tôt pour le déterminer, mais une projection multimédia dynamique à même l’entrée principale de l’hôtel est envisagée.

Par ailleurs, il a été impossible de s’entretenir avec le président-directeur général de l’hôtel Château Laurier Québec, Alain Girard, hier.

Pays:

Source:

Commentaires clos