Haïti-Oif : Mickaëlle Jean tourne la page Unesco

Partager cet Article

Auteur:

P-au-P, 19 déc. 2014 [AlterPresse] — Mickaëlle Jean vient de décider, ce vendredi 19 décembre 2014, de mettre un terme à son mandat d’envoyée spéciale de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) pour Haïti.

La Canadienne d’origine haïtienne occupait ce poste depuis octobre 2010.

Elle dit prendre cette décision, en lien avec sa nouvelle mission en tant que présidente de l’Organisation internationale de la francophonie (Oif), qu’elle entame le 1er janvier 2015.

Elle affirme avoir encouragé les bailleurs internationaux, tout au long de son mandat d’envoyée spéciale de l’Unesco en Haïti, à honorer leurs promesses vis-à-vis d’Haïti et soutenu les projets de l’Unesco, dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’action pour le relèvement et le développement du pays.

5 ans après le trembleement de terre du 12 janvier 2010, « Haïti a pris du mieux, mais il reste encore beaucoup à faire », estime-t-elle.

« Le perpétuel défi » demeure le maintien de la stabilité, du dialogue, du souci de l’intérêt général et d’une vraie concorde nationale, ajoute l’ancienne Gouverneure générale du Canada.

Haïti vit actuellement une période de tension politique, marquée par une divergence entre l’administration politique du président Joseph Michel Martelly et l’opposition sur le sujet des élections.

Des manifestations, parfois violentes, ont lieu dans plusieurs villes, tandis qu’un vide au niveau de l’État se dessine avec le risque de dysfonctionnement du parlement en janvier 2015. [kft rc apr 19/12/2014 11:10]

Pays:

Source:

Commentaires clos