Assurer de l’eau potable à la ville de Niamey, objectif du premier soutien de la BEI au secteur de l’eau nigérien

Partager cet Article

Auteur:

LUXEMBOURG, 18 décembre 2014 / PRN Africa / — Plus de 200 000 personnes auront pour la première fois un accès direct à l’eau potable lorsque le projet soutenu par la Banque européenne d’investissement (BEI) sera opérationnel. L’institution de financement à long terme de l’Europe va fournir 21 millions d’EUR pour étendre la couverture du réseau d’eau propre de Niamey, la capitale du Niger. Le projet permettra également à la ville de disposer d’eau salubre pendant la saison sèche, période où le réseau actuel de distribution d’eau ne peut faire face à la demande.

Le projet sera mis en œuvre par la compagnie publique des eaux, la Société de patrimoine des eaux du Niger (SPEN). Les installations d’assainissement seront agrandies afin de permettre la production de 40 000 m³ supplémentaires d’eau propre par jour pour alimenter des foyers de la périphérie de Niamey qui n’ont encore jamais eu d’accès direct à une conduite d’eau propre et potable. Le projet prévoit aussi l’amélioration de l’équipement de stockage et de distribution de l’eau.

Le contrat de financement a été signé le 11 décembre au siège de la BEI, à Luxembourg, par M. Amadou Boubacar Cissé, ministre d’État nigérien, et de hauts représentants de la Banque.

Jean-Christophe Laloux, directeur général et chef adjoint des opérations à la BEI, a commenté l’évènement en ces termes : « L’eau est essentielle à la vie et les investissements qui améliorent l’accès à l’eau potable dans le Sahel sont primordiaux. Ce nouveau projet marque le premier soutien de la Banque aux investissements dans le secteur de l’eau au Niger et c’est aussi la plus importante intervention de la BEI dans le pays à ce jour. Le projet que nous appuyons va profiter à des foyers dans toute la capitale, Niamey, et permettre aux installations d’assainissement de satisfaire la demande en eau durant les mois d’été. »

M. Cissé a profité de sa visite à la BEI pour rencontrer des experts avec qui il a discuté de futures améliorations stratégiques dans le secteur de l’eau ainsi que des besoins en investissement dans d’autres secteurs au Niger. « C’est un projet très important pour un pays en développement et je suis particulièrement heureux de signer ce prêt, a déclaré le ministre. Au nom du gouvernement nigérien, j’aimerais remercier et féliciter les équipes de la BEI qui ont travaillé sur notre programme pour l’eau et j’espère que ce n’est que le début d’une collaboration qui nous verra mettre au point bien d’autres programmes avec la BEI. »

La BEI apporte aussi une assistance technique à un vaste schéma directeur pour l’eau à Niamey, au titre d’une nouvelle opération qui devrait débuter au début de l’année prochaine.

Au cours des cinq dernières années, la BEI a prêté près de 500 millions d’EUR pour des investissements à long terme dans les infrastructures hydrauliques en Afrique. Ces investissements améliorent les conditions sanitaires pour des millions de personnes au Burkina Faso, au Lesotho, au Mali et en Ouganda.

La BEI a une expérience technique et financière unique dans l’appui aux investissements relatifs à l’eau, qu’elle s’est forgée en fournissant, au fil des années, plus de 20 milliards d’EUR de soutien à des projets hydrauliques en Europe et dans le monde entier. Elle peut ainsi partager ses meilleures pratiques avec de nombreux promoteurs et améliorer la réalisation de projets novateurs et ambitieux.

Copyright Union européenne, 1995-2014
SOURCE European Investment Bank

Copyright : PR NewsWire

Pays:

Source:

Commentaires clos