Bénin/Situation politique au Bénin: Un remaniement est imminent

0 commentaires Vu: 662

Partager cet Article

Auteur:

Mots-clefs:

La situation que connaît le pays depuis un moment commence par exaspérer nombre de Béninois y compris certains de nos dirigeants. Dans l’entourage du Général Mathieu Kérékou, on ne perd pas de vue la gravité de la situation ce qui fait dire à la plupart que le remaniement est pour bientôt.

Bientôt une nouvelle équipe gouvernementale. La question agite presque tous les esprits. Les ministres actuels n’en doutent plus même ceux qui, il y a à peine deux mois avaient cru que plus rien ne pouvait les empêcher d’aller au terme du mandat du Général Mathieu Kérékou. Le silence du Chef de l’Etat sur les nominations dans les cabinets ministériels a contribué à faire croire qu’aucun remaniement n’est plus possible dans l’immédiat. Mais c’est sans compter avec le Général Mathieu Kérékou qui a plus d’un tour dans son sac. Il serait plus que décidé à présent à revoir la composition de son équipe gouvernementale. Qu’est-ce qui peut être à l’origine de cette nouvelle donne ? Plusieurs arguments sont avancées. Le premier est la dernière visite au Bénin du président Olusegun Obasanjo. Ce dernier aurait été, on ne peut plus clair : Kérékou doit remanier pour sortir du gouvernement les collaborateurs indélicats. C’est pour lui une question d’honneur. Tant que ce ne sera pas fait, le Nigéria arrête sa collaboration avec le Bénin. Un autre argument évoqué est la situation sociale de plus en plus dégradante. Notre système bancaire devient de plus en plus vulnérable. On y entasse des dizaines, voire des centaines de milliards, mais elles ne disposent d’aucune politique réelle d’investissement. Or, tant qu’elles ne feront pas sortir l’argent pour produire de la richesse, il est évident que quels que soient les efforts fournis au niveau du ministère des finances, il sera difficile de juguler en un temps record la crise sociale qui risque de « noircir » les nombreuses réalisations du gouvernement. Plus important est qu’il se révèle de plus en plus que le Général Mathieu Kérékou n’ambitionne nullement de revenir après ce deuxième mandat. Dans ces conditions, il s’impose à lui de faire en sorte que tout se passe dans un climat de paix sociale et de sécurité économique. Ce qui, malheureusement n’est pas le cas aujourd’hui ou on pense que le Bénin est devenu un pays de la haute mafia. Mathieu Kérékou veut partir par la grande porte. Une ambition qui passe par une recomposition de son équipe gouvernementale, constate-t-il. En effet, le Général n’a plus tellement d’inquiétude à se faire pour ce qui est des rapports du Bénin avec les institutions internationales. A plusieurs reprises, le Fonds monétaire international (Fmi) et la Banque mondiale ont félicité le Bénin pour ses prouesses sur le plan économique et la bonne tenue des finances publiques. Des prouesses qui, malheureusement ne sont pas aussitôt perceptibles sur le terrain. Une situation aggravée par une insécurité de plus en plus manifeste. Un tableau qui donne l’impression que le remaniement qui s’annonce sera un grand coup de balai. Mathieu Kérékou n’a plus le choix.

Pays:

Source:

Commentaires clos