Sénégal – L’Afrique, terre d’expérimentation de l’holocauste

Partager cet Article

Auteur:

Mots-clefs:

EN PLUS DE L’ESCLAVAGISME, LA COLONISATION ET SES CONSÉQUENCES DANS LE CONTINENT NOIR

Le continent africain a vécu pendant des siècles, dans la souffrance parce que sous tutelle d’une Europe dominatrice et expropriatrice. C’est la conviction de l’historien Pr Ibrahima Thioub, par ailleurs recteur de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad). Il l’a rappelé hier, à l’occasion de la célébration de la journée internationale, dédiée à la mémoire des victimes de l’holocauste. Une cérémonie organisée hier à Dakar par l’Ucad, l’Ambassade d’Israël et celle d’Allemagne au Sénégal ainsi que le Centre d’informations des Nations unies (Cinu) et la Commission nationale du Sénégal pour l’Unesco.

Occasion pour Ibrahima Thioub de rappeler que : «Tout ce que les nazis ont fait dans les camps de concentration a été expérimenté d’abord en Afrique, alors sous domination coloniale. Les camps de concentration sont une invention coloniale expérimentée dès 1896 à Cuba, puis lors de la guerre des Boers en Afrique du Sud. Le massacre de millions de hereros du Sud-ouest africain devenu la Namibie survenu en 1904, perpétré dans une grande indifférence de l’opinion internationale et des Etats européens, constitue le premier génocide du XXème siècle.»

Pour l’historien, qui revisitait l’histoire en présence de plusieurs jeunes élèves des écoles de Dakar, «la pire des attitudes que nous puissions avoir face à ces évènements serait de croire qu’ils furent l’action de fous et d’illuminés arrivés par hasard à la tête d’un Etat. C’est bien à l’Institut allemand d’anthropologie, d’hérédité humaine et d’eugénisme que le généticien Eugen Fisher présenta ses macabres expérimentations médicales sur les hereros de la Namibie.»

Cette rencontre qui avait pour thème : «Les enfants dans l’holocauste», a permis à l’ambassadeur d’Israël au Sénégal, Dr Eli Ben Tura d’insister sur l’importance de cette journée de souvenirs devant des élèves «pour que plus jamais l’humanité ne revive un crime tel que l’holocauste.»

Pour rappel, le camp de concentration d’Auschwitz en Allemagne a été libéré le 27 janvier 1945. Journée qui a été finalement choisie et dédiée à la mémoire des victimes de l’holocauste, par une résolution de l’Assemblée générale des Nations unies, en novembre 2005.

PAYS SENEGAL

THEME INTERNATIONAL

AUTEUR LOUIS BONHOURE

SOURCE LE QUOTIDIEN

 

Pays:

Source:

Commentaires clos