ECONOMIE: Fuite des capitaux, le Sénégal dans le ‪Swiss-Leaks : 108,1 milliards de FCFA ont été déposés sur les comptes relatifs au Sénégal

Partager cet Article

Auteur:

http://www.ndarinfo.com/ECONOMIE-Fuite-des-capitaux-le-Senegal-dans-le-%E2%80%AASwiss-Leaks%E2%80%AC-1081-milliards-de-FCFA-ont-ete-deposes-sur-les_a11983.html

 

Selon Ouestaf , Sénégal, Côte d’Ivoire, Bénin, Burkina Faso, Togo, Mauritanie, Sierra Leone, Nigeria, etc., presque aucun pays de la sous-région n’est épargné par la fuite des capitaux et le placement dans les banques étrangères d’énormes sommes d’argent, qui se chiffrent en millions de dollars pour certains pays, et en centaines de millions de dollars pour d’autres (un million de dollars, au taux actuel, équivaut à plus d’un demi-milliard F CFA). Dans ce cas-ci, la planque s’appelle HSBC, via sa filiale en Suisse.

Au Sénégal par exemple, pays où pourtant règne une relative stabilité politique et une certaines sécurité bancaire, la filiale suisse de HSBC a compté pas moins de 310 gros clients, pour un montant total qui dépasse les 188,5 millions de dollars, selon les documents consultés par Ouestaf ce qui place notre pays au 85ème rang des pays cités dans le SwissLeaks. En outre selon Pape Ismaïla Dieng, journaliste d’investigation, le compte le plus fourni culmine à 35,5 millions de dollars US (20,6 milliards FCFA). Entre 1983 et 2006 près de 299 comptes clients ont été ouverts entre et sont liés à 276 comptes bancaires. En 2006 le nombre de nouveaux de comptes était de 0 mais l’activité de ces comptes n’a cessé de monter. 309 clients de la HSBC en Suisse sont associés au Sénégal. 15% de ces clients ont soit un passeport sénégalais ou sont de nationalité sénégalaise.

La liste de clients compte des hommes d’affaires ou chefs d’entreprises connus, à qui on ne peut rien reprocher à côté des gens qui ont eu maille à partir avec la justice, à l’image du fameux Adel Korban, qui avait été au milieu des années 90 mêlé à une rocambolesque affaire de « fraude douanière » qui en son temps avait largement défrayé la chronique.
Même l’icône de la musique sénégalaise Youssou Ndour, n’a pas échappé à la tentation de placer un moment son argent en « lieu sûr » chez HSBC. Interrogé dans le cadre de ce projet par le Consortium, il n’a pas jugé utile de répondre aux questions qui lui avaient étaient soumises. A sa décharge, son compte a été fermé depuis.
Selon des documents obtenus par le journal français Le Monde, corroborés par une enquête de plusieurs mois à laquelle ont pris part plusieurs grands médias dont Ouesaf News, en collaboration avec le Consortium international du Journalisme d’Investigation (ICIJ basé à Washington), plusieurs personnalités ouest africaines, sont concernées par ses mouvements financiers, en ayant placé d’énormes sommes auprès de la filiale suisse de la banque anglaise HSBC (HSBC Private Bank).

Pays:

Source:

Commentaires clos