Mali : Humanitaire : Plus de 2 millions de maliens exposés à l’insécurité alimentaire

Partager cet Article

Auteur:

Mots-clefs:

 

http://maliactu.net/mali-humanitaire-plus-de-2-millions-de-maliens-exposes-a-linsecurite-alimentaire/

Humanitaire : crise alimentaire aggravée par le conflit au Mali

Jeudi 19 Juin 2012. Sahel Nord du Mali, Photo : maman des enfants touchés par la malnutrition

Les organisations humanitaires au Mali lancent un appel de 377 millions de dollars soit plus de 188 milliards de FCFA pour répondre aux besoins de plus d’un million et demi de personnes en 2015. Cette requête servira à financer le deuxième volet de leur plan d’action commun couvrant la période de 2014 à 2016. En vue de favoriser une sortie de crise, ce plan triennal de réponse humanitaire au Mali suit une double approche : répondre aux besoins immédiats des personnes les plus vulnérables tout en renforçant leur moyen de subsistance et la capacité de résilience de leurs communautés.

Il prévoit aussi le renforcement des capacités nationales et des structures étatiques pour jeter les bases de la transition des interventions humanitaires vers celles de développement. Le plan accorde également une attention particulière à la prévention et à la préparation aux urgences, notamment pour aider le Mali à lutter contre les épidémies et les catastrophes naturelles. Ledit plan comporte un total de 112 projets à réaliser dans plusieurs régions avec au total, 42 organisations humanitaires qui participent à l’appel commun de fonds. La majorité des interventions visent les zones affectées par le conflit dont Mopti, Gao, Tombouctou et Kidal. Le plan couvre les secteurs suivants : sécurité alimentaire, nutrition, santé, eau, éducation, protection, hygiène et assainissement. Dans le document de presse, il ressort  qu’au delà des conséquences du conflit, le Mali demeure aux prises avec le forts taux d’insécurité alimentaire et de malnutrition, caractéristiques des pays du sahel. On estime que près de 2,6 millions de maliens soit 15% de la population totale souffriront d’insécurité alimentaire cette année. Plus d’un enfant sur 10 sera atteint de malnutrition aigüe, l’exposant à un risque de mortalité de 3 à 9 fois plus élevé. Face à ce défi de taille, les partenaires humanitaires coordonnent leur action avec les autorités nationales pour assurer la réponse aux besoins sur toute l’étendue du territoire. Ce qui explique d’ailleurs le lancement dudit plan. Au cours de la cérémonie de lancement, le coordinateur humanitaire, David Gressly a fait savoir que les bailleurs doivent soutenir les services aériens humanitaires et la réhabilitation des pistes secondaires pour permettre un accès aérien sécuritaire. Avant d’ajouter que plus d’un demi-million de personnes n’ont toujours pas accès à l’eau potable dans les zones touchées par le conflit. « Plus de 300 000 personnes déplacés internes et 35 000 refugiés ont déjà fait le voyage du retour. Parmi les 60 000 personnes déplacées internes restant à travers le pays et les 135 000 refugiés dans les pays voisins, bien d’autres encore planifient leur retour ou attendent une amélioration dans la situation sécuritaire pour prendre la route. Ces personnes toujours déplacées doivent continuer de recevoir de l’assistance, en particulier alimentaire et en abri. L’insécurité alimentaire et la malnutrition représentent l’essentiel de la deuxième moitié des fonds requis en 2015.  Cette situation d’insécurité alimentaire devrait s’aggraver à l’approche de la période soudure, en particulier chez les communautés agropastorales du nord », a conclu David.

Aguibou Sogodogo

Source: Le Républicain

 

Pays:

Source:

Commentaires clos