Grand retour du cinéma en salle à Brazzaville !

Partager cet Article

Auteur:

http://www.adiac-congo.com/content/grand-retour-du-cinema-en-salle-brazzaville-32358

En ce moment précis où la prestigieuse ville de Cannes célèbre le cinéma par sa non moins fameuse croisette qui en est à sa 68ème édition, Brazzaville, qui n’a jamais souhaité demeurer en marge d’un tel évènement planétaire, inaugure à sa manière un concept qui, à n’en point douter, devrait contribuer à réactualiser la vulgarisation du grand écran et ce, pour le plus grand bonheur des cinéphiles que nous demeurons.

 

Cette initiative louable, nous la devons à une société, philanthropique dirons-nous, ou simplement composée d’amoureux inconditionnels du 7ème art. Il s’agit du groupe Alpha-Tout qui, en collaboration avec la société  Sorom Color,  et à son corps défendant, a pu obtenir de la société de téléphonie mobile, MTN Congo, un contrat pour des projections cinématographiques hebdomadaires (de Jeudi à Dimanche) dans la salle de conférence appropriée de l’hôtel de la Préfecture de Brazzaville.

Il est intéressant de se rendre compte que c’est dans cette même salle que s’était engagée, il y a quelques temps déjà, une grande réflexion impulsée par le ministère de la Culture, avec les personnes ressources du monde cinématographique congolais, sans qu’elle ne produise de résultat probant.

Alors, pour vous qui passez ou  résidez  dans notre ville capitale, il est bon d’en être informés, car s’il est bien vrai que nous avons perdu nos réflexes d’accrocs du grand écran, il n’en demeure pas moins que nous sommes restés dans notre for intérieur portés sur les salles obscures, mais surtout que nous recelons des valeurs sûres dans les métiers du cinéma, parmi la génération des Claudia Aïdara, Amour Sauveur, Nadège Batou, Tima Ouamba, etc. tous se réclamant de la succession nationale des Alain Nkodia et autres Sébastien Kamba…, sans feindre leur admiration pour les cinéastes africains en général.

Le projet intitulé MTN Movie’s House, fonctionnel depuis le mois de février dernier, prend sa vitesse de croisière, avec pour particularité, en sus de la salle climatisée et de l’écran géant, des tarifs avantageux, des boissons et autres confiseries offertes, la diffusion de films anciens et  récents de tous genres.

En effet,  parmi les films projetés, nombreux sont récents, à l’opposé de ce qui se projette dans de multiples vidéo clubs, qui ont succédé aux salles de cinéma, avec des œuvres surannées de Bollywood, Nollywood et des films chinois, plus portés sur les arts martiaux, sans évoquer les œuvres pornographiques. C’est grâce à  un accord passé entre le groupe Alpha-Tout et la société de production française Sim26 que l’on peut se targuer de ce privilège. En témoigne la programmation des films sortis en 2014, l’animation pour les jeunes avec les pingouins de Madagascar,  No pain no gain,  Exodus,  de Ridley Scott,  ou encore Sex tape et  Birdman, et même ceux datant  de 2015, à l’instar d’ Interstellar, Hobbit ou pour les plus jeunes, Tortues Ninjas.

Nous devons tous caresser le doux rêve que ce projet  culturel très sain puisse en drainer d’autres et susciter dans la foulée un regain de salles projetant du bon cinéma attrayant et éducatif afin que les cinéphiles, dont une grande majorité se trouve être des jeunes, puissent retrouver la joie de vivre des années 80, où il était de bon ton d’évoquer les derniers potins du monde cinématographique, certes, mais aussi d’observer combien le grand écran dans les salles affermissait des liens de confrérie.

Ferréol Constant Patrick Gassackys

Pays:

Source:

Commentaires clos