La pauvreté et le terrorisme préoccupent les parlements africains francophones à Yamoussoukro

Partager cet Article

Auteur:

Mots-clefs:

http://fr.starafrica.com/actualites/la-pauvrete-et-le-terrorisme-preoccupent-les-parlements-africains-francophones-a-yamoussoukro.html

Copyright : APA

Les travaux de la 23ème Assemblée Régionale Afrique de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie (APF) se sont ouverts, jeudi, à la Fondation Félix Houphouët-Boigny à Yamoussoukro (240 km au Nord) autour du thème ‘’ la lutte contre la pauvreté en Afrique francophone et le terrorisme », en présence du Président du Parlement ivoirien Guillaume Kigbafori Soro et du Premier ministre de la République démocratique du Congo, Augustin Mata Ponyo Mapong.
Des sujets d’une actualité ‘’brûlante » qui remémorent, selon le Président Guillaume Kigbafori Soro, une communication devenue ‘’historique » de Feu le Président Félix Houphouët-Boigny, premier Président ivoirien (1960-1993).

‘’Nous n’avons qu’un objet de haine : la guerre ! Nous n’avons qu’une seule obsession : la paix, la paix des cœurs, la paix sociale, la paix entre les Nations » a cité M. Soro dans son discours d’ouverture des travaux.

Comme un cri du cœur, a-t-il poursuivi, les paroles du ‘’Sage de Yamoussoukro » continuent de faire écho et ‘’nous invitent à nous dresser contre la guerre et contre les nouvelles formes de violences induites par le développement du terrorisme sous toutes ses formes ».

Le président de l’Assemblée nationale ivoirienne a insisté que la lutte contre le terrorisme, ‘’priorité dans la conduite des politiques publiques » des Etats africains ainsi que ‘’la pauvreté », fera l’objet de toute ‘’l’attention » des parlementaires réunis à Yamoussoukro. ‘’Car, la pauvreté est le terreau le plus fertile sur lequel prospère le terrorisme », a-t-il expliqué.

‘’En fait, même lorsqu’il enfourche avec dextérité son cheval fougueux, l’ignoble et macabre cavalier que devient le Terrorisme dans nos pays, se nomme en réalité « Pauvreté » et « Misère » » a souligné Guillaume Soro.

‘’Cette pauvreté (..), le chômage des générations nouvelles font peser sur les décideurs politiques (…) un poids énorme dont nous devons trouver les moyens de nous soulager par l’invention puis la consolidation d’une nouvelle culture centrée sur le travail et la création d’opportunités pour la grande majorité de nos citoyens… », a indiqué M. Soro.

Il devient impérieux, selon lui, au sein des Etats africains d’aborder ces questions avec une vraie ‘’conscience nationale » qui les renforce à l’intérieur, mais aussi avec une attention plus grande et plus soutenue ‘’aux valeurs de solidarité qui nous caractérisent en tant qu’Africains ».

‘’Je parle d’une conscience nationale qui s’abreuve sur les rives de la cohésion sociale et de la réconciliation des fils et filles de chacun de nos Etats africains. J’insiste sur la nécessité de dresser une conscience nationale sur le perron de la paix des cœurs en vue de servir de rempart sécuritaire contre les tentacules du terrorisme partout en Afrique », a conclu le Président Guillaume Kigbafori Soro.

Bien avant lui, Pascal Terrasse, Secrétaire général parlementaire de l’APF a fait remarquer comme premier symbole de ces assises que le dynamisme de la Régionale Afrique illustre la volonté des Africains francophones de réfléchir et d’agir ensemble sur les questions communes, de ne pas s’en remettre à d’autres pour trouver les solutions.

‘’Le second symbole est que cette Régionale matérialise la singularité du lien qui unit l’APF à l’Afrique et de façon générale, les parlements aux peuples africains. L’APF ne peut rester ni indifférente ni silencieuse face aux secousses qui menacent les valeurs fondamentales de la Francophonie », a dit M. Terrasse.

Les présidents des Parlements de sept pays (RDC, Gabon, Sénégal, Tchad, Niger, Mali et RCA) prennent part, en personne, à la 23è Assemblée régionale Afrique de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie qui poursuivra jusqu’au samedi.

Signature : APA

Copyright : © APA

 

Pays:

Commentaires clos