Vers un retour de Pascal Bodjona sur la scène politique?

Partager cet Article

Auteur:

www.afreepress.info

©Afreepress-(Lomé, le 28 octobre 2015)- L’ancien ministre de l’Administration Territoriale de Faure Gnassingbé préparerait-t-il depuis son lieu de détention, la prison civile de Tsévié, un retour discret sur la scène politique togolaise ? C’est l’information qui circule dans certains milieux politiques qui estiment que ce retour devrait s’effectuer au moyen d’un parti politique qui sera probablement porté sur les fond-baptismaux au plus tard à la fin du mois de novembre 2015.
C’est un certain Cyr Adomayakpor (photo), un Togolais revenu de France où il a vécu pendant environ 40 ans, qui devrait, dans un premier temps prendre les rênes de cette formation politique dénommée « Rassemblement pour l’Idéal Togolais ». C’est en tout cas, ce qu’a appris, afreepress de sources bien informées.
« Cyr Adomayakpor, ami de longues dates de Pascal Bodjona, en rentrant au Togo il y a quelques mois, avait en projet la création d’un club de réflexion sur les « grands enjeux du Togo », dans l’optique d’accompagner Faure Gnassingbé dans ses actions durant son mandat social. Dans la foulée, il aurait frappé plusieurs fois à la porte de Lomé 2. C’est d’ailleurs ce qui explique sa forte présence sur les medias où il n’hésitait pas à tirer à boulets rouges sur l’opposition qui, selon lui a été nulle durant les 25 ans de lutte politique », confient ces sources.
Mais ce dernier aurait changé de vision depuis qu’il se fait plus visible du côté de la prison civile de Tsévié et au domicile de l’ancien ministre. Au demeurant, après l’arrivée de Fulbert ATTISSO, la scène politique togolaise pourra enregistrer très prochainement de nouveaux membres, et pas des moindres. Seront-ils capables de relever le défi de l’alternance ? La question reste posée.
Joint par Afreepress, Cyr Adomayakpor a quant à lui confirmé l’information et dit être en train de créer une formation politique pareille portant ce nom mais dément être soutenu par Pascal Bodjona. « Idéal Togolais nous appartient, appartient à tout le monde. C’est un mouvement transversal. Mais M. Pascal Bodjona ne peut pas soutenir un mouvement politique de par sa situation actuelle. Il n’est pas dans une activité politique active. Mais je suis décidé et rien ne m’arrêtera », a-t-il soutenu.
Affaire à suivre…
A.G.

Pays:

Source:

Commentaires clos